LA BANDIT 650
 
Dix après son lancement, Suzuki revient sur le devant de la scène avec une nouvelle Bandit. En effet, malgrès son prix attractif, Suzuki devait faire face à la concurence des Fazer, et autres Z750. Lors de sa présentation au Salon de Munich, après une longue période d'attente, beaucoup ont été déçu par le manque d'audace de Suzuki. Pourtant, le nouveau Bandit présente de nombreux changements. 
 
Pour ce nouveau modèle, la Bandit a augmenté sa cylindrée de 50 cm3 grâce à la modification de l'alésage des cylindres/pistons. La distribution a été revue afin d'obtenir plus de couple dans les bas régime. Le bloc moteur se pare d'une robe noire à l'image de sa grande soeur.
 
Les ingénieurs Suzuki ont également travaillés sur les fixations du moteur dans le cadre afin d'atténuer les vibrations. La version 2005 adopte de nouvelles suspensions réglables à l'avant comme à l'arrière.
 
Cette nouvelle version a amélioré sa position de conduite, notamment par le biais d'un réglage de la hauteur de la selle (4 positions) et du guidon (3 positions), la rendant accessible aux petits gabarits. Le compteur est désormais digital pour la vitesse, mais conserve un compte-tours à aiguille. L'ensemble est lisible et complet. Pour le passager, la selle reste encore dure et les repose-pieds sont placés un peu haut. Le travail sur le couple et sur l'ammortisseur arrière sont très appréciable pour la conduite en duo.
 
La position se trouve légèrement penchée sur le guidon, sans pour autant être trop en appuie sur les poignées. La Bandit 650 devient plus maniable que l'ancienne. La Bandit fait toujours preuve d'une grande facilité de pilotage avec une mise en virage précise et stable.
 
Sur cette nouvelle version, il est désormais possible de rouler sur le couple, disponible dès 3000tr/min. Entre 4500 et 7000 tr/min il donne le meilleur de lui-même et permet une vitesse de croisière plus que confortable. L’ensemble de la transmission n’a pas été modifié, mais le surplus de couple améliore les reprises et permet de mieux profiter du bon étagement et de la douceur de la boîte. Quant au freinage, même s’il ne fait pas preuve d’un mordant et d’une puissance extraordinaire, il s’avère suffisant en toute circonstance, parfaitement dosable et en accord avec les possibilités de la fourche.
 
Pour conclure, on peut dire que ce nouveau modèle n'est pas conçu pour faire face à la concurrence des roadsters sportifs, mais plutôt pour affronter le quotidien en toutes circonstances. De plus, la version S peut recevoir un ensemble de valises en option ainsi que l'ABS (500€, disponible en avril). Côté tarif, à 6099€ pour la N et 6349€ pour la S, Suzuki défi toute concurrence. La nouvelle Bandit est disponible en rouge, bleu, gris et noir.